Sénégal : Identité partagée

Le Sénégal c’est où ?

À la pointe occidentale de l’Afrique, mais encore… C’est en Afrique de l’Ouest, il a des frontières communes avec la Mauritanie au nord, le Mali à l’est, la Guinée Bissau au sud et la Guinée Conakry au sud-est.

L’enclave anglophone de la Gambie sépare la Casamance du reste du pays.

carte-afrique

C’est grand ? 197 161 km², soit environ le tiers de la France et il est peuplé de plus de 13 millions d’habitants appartenant à une vingtaine d’ethnies. Les ethnies majoritaires sont les Wolofs (40% de la population) ; les Lébous : parents des Wolofs qui vivent traditionnellement de la pêche ; les Peuls et les Toucouleurs (24% de la population)  parlent le pular et sont éleveurs et agriculteurs par tradition. Les Sérères (17% de la population) très nombreux dans le Siné Saloum ; les ethnies Mandingues unies par des langues du groupe mandé (4% de la population) et les Diolas qui se sont principalement établis en Casamance (5% de la population). Le Sénégal compte également d’autres ethnies minoritaires tels que les Bédiks, les Bassaris, les Mandjacks et les Mankagnes, les Baïnouks, ou encore les Maures qui sont particulièrement actifs dans le petit commerce de détail, les Libanais qui ont su s’enrichir dans le secteur de l’arachide et investir dans d’autres secteurs de l’économie nationale sans oublier les Français qui représentent devant les Libanais la première communauté étrangère au Sénégal.

La langue officielle est le français mais la langue nationale est le wolof, elle est la plus pratiquée  ; les autres principaux langages sont ; le sérère, le pular, le malinké, le soninké ou encore le diola.

plage

La côte sénégalaise est uniformément plate sur près de 700 km et bordée d’un long ruban de sable, ou de coquillages broyés. Elle est interrompue du Nord au Sud par les estuaires du fleuve Sénégal à Saint Louis, du Siné Saloum et de la Casamance. Ces trois deltas forment de véritables chenaux appelé localement bolongs, colonisés par la mangrove. L’eau de mer se mêle à celle des cours d’eau et ils sont soumis à la marée.

Au sud de la capitale ; Dakar, se situe la petite côte, une des régions touristiques les plus connues avec des villes comme Toubab-Dialaw, Saly ou encore Joal. Les stations balnéaires se succèdent avec leurs grands complexes hôteliers, mais aussi les résidences secondaires des riches Dakarois, des expatriés, et également des petits hôtels familiaux. C’est pas ma région préférée, mais ça vous le savez déjà.

Concernant le climat ; la Sénégal fait la transition entre les régions sahéliennes sèches et les régions tropicales humides avec des précipitations annuelles importantes variant de 100mm au nord à 1200mm au sud; tout le pays connait cependant l’alternance de deux saisons : la saison sèche, de novembre à mai et la saison des pluies appelée communément «  l’hivernage » de juin à octobre.

Vous l’aurez compris, la meilleure période pour voyager au Sénégal est la saison sèche, il y a très peu de moustiques et un temps de rêve quand il fait froid en Europe !

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *