Mon trench coat s’est refait une beauté à Ziguinchor

J’adore mon trench coat Comptoir des Cotonniers

Je le traine depuis des années, c’est vraiment l’indispensable du dressing de mi-saison. Quand je suis partie pour un mois au Sénégal le 5 Octobre dernier (2017), je l’emmenais pour lui donner une nouvelle jeunesse! Son côté classique et sa couleur beige m’avaient lassé. À mon retour en France après mon année passée en Casamance, je me suis délectée en rédécouvrant mon dressing d’automne hiver. Même si j’ai du le sortir en plein mois de juillet tellement il faisait frais, il m’avait presque manqué …

Trench Coat Wax

En attendant Monsieur Diallo, un bon couturier très demandé qui a réalisé la renaissance de mon trench coat. Je découvre sur Instagram le challenge french curves créé par Gaelle Prudencio. Des blogueuses mode grandes tailles postent leur photo chaque mois sur un thème différent , en octobre c’était ” Pimp my Trench ou comment adopter le trench coat de façon moins entendue, en sortant des sentiers battus et avec plus d’audace. ” Tout de suite ça me parle !

De retour dans ma ville de banlieue parisienne

Le fil de ma pensée tisse les souvenirs de ce moment hors du temps. Là, dans le quartier Colobane de Ziguinchor. À l’entrée de la maison familiale, assise dans le petit atelier encombré de Monsieur Diallo. Je ne sais pas quel âge peut avoir cette homme, certainement une soixantaine d’année. Son petit-fils joue dans ses jambes et me regarde en souriant. Son grand-père termine l’uniforme d’un écolier de la famille pendant nos échanges de regards et de sourires. Alors je me dis pourquoi pas moi ?

Trench coat wax jardin

Cette année sénégalaise, ce temps que j’ai eu pour me réconcilier avec moi-même m’a permis d’avoir cette idée folle. Et oui pourquoi ne pas mettre en scène cette jolie réalisation sur mon blog. Un focus sur le savoir faire de tous ces couturiers sénégalais qui réalisent de magnifiques tenues. Le délai pour participer au challenge Instagram est dépassé mais j’ai relever un gros challenge avec moi même. Moi aussi je suis belle, je fait du 44/46 et j’assume mon corps de femme, de maman de 2 enfants avec ses stigmates.

Trench coat jardin fontenay sous bois

Photographe : Elise Maurice

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

One comment on “Mon trench coat s’est refait une beauté à Ziguinchor”

  1. Marie Odile dit :

    Tu es magnifique comme toujours Ingrid ! Et très bel article ! Pleins de bisous depuis Ziguinchor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *